La petite glaneuse de fils /


" Un après-midi entier, les fenêtres ouvertes. Sur la table les écheveaux se défont petit à petit. Ciseaux cigogne, tissu clair et confidences. Lucia écoute et observe. Sa mère Véra, l’aiguille plongée dans l’horizon de son ouvrage. Son amie Camille, découpe des losanges de coton, raconte sa nuit et les réveils incessants de sa fille. Jeanne épingle avec précision la manche d’une longue robe bleue. Depuis des heures, Lucia voit tomber comme neige autour d’elle, des petits tronçons de fils de différentes couleurs. Et sans perdre un détail des secrets de ces femmes,  silencieuse et discrète, elle contourne la table et ramasse un à un. Lucia ne comprend pas tout. (...)"

Extrait de

La petite glaneuse de fils

Manon Payelleville

manonpayellevilleglaneuse1.JPG
manonpayellevilleglaneuse2.JPG